Derniers sujets
» L'homosexualité
Aujourd'hui à 18:15 par Léopold42

» antimatière
Aujourd'hui à 17:14 par Léopold42

» poisson rouge devient noir
Aujourd'hui à 17:01 par Léopold42

» Encore divers
Jeu 14 Déc - 12:08 par Léopold42

» Cauchemar de la page blanche
Jeu 14 Déc - 11:01 par Léopold42

» divers ,.........
Lun 20 Nov - 12:22 par microbius2

» Syrie. L'ultime élégance des coupables et des perdants.
Jeu 9 Nov - 9:52 par microbius2

» les touristes et les ''cars''
Mar 3 Oct - 9:32 par microbius2

» éducation maison
Sam 5 Aoû - 12:36 par microbius2

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


antimatière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

18112010

Message 

default antimatière




Des scientifiques du Cern seraient parvenus à produire et à emprisonner des atomes d'antimatière pour la première fois.


L'expérience ALPHA menée par les chercheurs de l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire (Cern) pourrait permettre une avancée considérable dans la compréhension de l'Univers. Une des énigmes qui restait posée était "qu'est-ce qui différencie la matière de l'antimatière ?".
Pour ainsi dire, matière et antimatière sont identiques. A cela près qu'elles ont une charge opposée. Elles s'annihilent donc l'une l'autre au simple contact. Logiquement, au moment du big bang, la même quantité de matière et d'antimatière a dû être produite. Mais notre monde n'est constitué que de matière. Où est passée l'antimatière ? Découvrir la différence entre l'une et l'autre pourrait élucider une partie de ce mystère.


L'équipe de scientifiques du Cern annonce donc dans la revue Nature être parvenue à produire et à capturer des atomes d'antihydrogène. Grâce à cela, il devrait être possible de réaliser des mesures qui permettront de comparer l'hydrogène à l'antihydrogène. La méthode reste simple : prendre un atome d'hydrogène (un proton et un électron) et comparer le comportement d'un atome d'antihydrogène (antiproton et positon). Il se trouve que le Cern est le seul laboratoire au monde où de telles études peuvent être menées grâce à son installation pour antiprotons de basse énergie. "Pour des raisons que l’on ignore encore, la nature a exclu l’antimatière. Il est donc très gratifiant et assez impressionnant de savoir que le dispositif d’ALPHA contient des atomes, neutres et stables, d’antimatière", explique Jeffrey Hangst, de l’Université d’Aarhus (Danemark), et porte-parole de la collaboration ALPHA. "Cela nous incite à poursuivre nos efforts pour découvrir les secrets de l’antimatière".

Depuis 1995, date de la production des neuf premiers atomes d'antihydrogène, le laboratoire du Cern poursuit ses études. Comme matière et antimatière s'annihilent, les atomes d'antihydrogène ont une espérance de vie très brève. Seuls des champs magnétiques très intenses peuvent les maintenir quelque temps et les capturer de façon à les empêcher d'entrer en contact avec de la matière. Le "quelque temps" nécessaire est d'un dixième de secondes (assez pour fournir de l'énergie à une ampoule de 100 watts pendant une demie nanoseconde). Un temps suffisamment long pour les étudier ! Pour le moment, 38 antiatomes ont été étudiés sur des milliers produits. L'antimatière ne devrait donc plus garder très longtemps ses secrets.

Je vais les laisser chercher encore un peu.

avatar
microbius2
Admin

Messages : 988
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

- Sujets similaires
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

antimatière :: Commentaires

Message le Ven 19 Nov - 5:08  Invité

Vous m'en direz tant ?????????????????

Beaucoup trop scientifique pour moi mais c'est peut-être le début d'études très intéressantes, pourvu que ce ne soit pas dangereux pour notre pauvre planète. :bounce:

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 19 Nov - 11:49  microbius2


Bonjour Scarlett

J’admets aussi que le sujet me dépasse largement mais j’ai toujours été fasciné par les secrets de l’univers. La science progresse toujours mais les dimensions sont tellement époustouflantes qu’il faut se rendre à l évidence, on est insignifiants dans l’évolution du cosmos. Essayer d’expliquer les phénomènes qui s’y produisent est un défi incroyable. On ne peut plus se fier à nos sens. Notre logique ne s’applique plus. L’univers a ses propres lois.
Il va falloir d’autres Einstein pour démêler tout ça.

Mais tu as raison, les nouvelles découvertes dans le domaine de l'énergie servent souvent à accroître l'arsenal militaire. La planète risque d'en souffrir un jour ou l'autre mais la planète s'en remettra. L'humanité... pas certain !

Comme disait notre ex-premier ministre avec sa gueule croche '' Que voulez-vous ? ''


**************

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message Aujourd'hui à 17:14  Léopold42

C'est en effet très intéressant !  Et si l'antimatière constituait les fameux "trous noirs" dont on parle parfois ? Juste une hypothèse personnelle, car moi non plus, je n'y connais rien, mais j'ai un neveu docteur en physique : je lui poserai la question à l'occasion...


As-tu trouvé des précisions à ce sujet, Microbius, depuis que tu as ouvert ce sujet ?

Revenir en haut Aller en bas

Message   Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum