Derniers sujets
» Mais pourquoi un site ?
Ven 16 Fév - 7:01 par Léopold42

» Tueur en série de gais à Toronto.
Jeu 15 Fév - 15:28 par Léopold42

» composition française
Sam 13 Jan - 17:36 par microbius2

» L'homosexualité
Ven 22 Déc - 17:42 par Léopold42

» poisson rouge devient noir
Dim 17 Déc - 4:02 par Léopold42

» antimatière
Sam 16 Déc - 17:14 par Léopold42

» Encore divers
Jeu 14 Déc - 12:08 par Léopold42

» Cauchemar de la page blanche
Jeu 14 Déc - 11:01 par Léopold42

» divers ,.........
Lun 20 Nov - 12:22 par microbius2

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Le Japon dans un remake de Jurassic Park

Répondre au sujet

Aller en bas

default Le Japon dans un remake de Jurassic Park

Message  microbius2 le Mer 19 Jan - 12:12

Le Japon dans un remake de Jurassic Park
Un scientifique nippon, Akira Iritani, veut cloner un mammouth laineux, une espèce éteinte depuis des milliers d'année.

http://www.metrofrance.com/info/le-japon-dans-un-remake-de-jurassic-park/mkar!QpoK5NUZ8tiwc/

Voici un mammouth reconstitué, dans un zoo de République tchèque.
Photo : Mistvan/Wikipedia.org


Ce n'est pas une blague. Tel un John Hammond de Jurassic Park, le japonais Akira Iritani à l'intention de tenter le clonage d'un mammouth laineux, une espèce disparue de la surface de la terre depuis environ 4.000 ans. Il utiliserait pour cela de l'ADN d'un animal retrouvé congelé dans les glaces arctiques.
Encore un scientifique fou ? Nullement. Akira Iritani, 83 ans, est un biologiste extrêmement réputé. Il a été un des premiers, en 1979, à réussir une fécondation in vitro chez l'animal après une maturation in vitro de l'ovule. En 2004, il faisait à nouveau parler de lui après être parvenu à greffer un gène végétal (un gène d'épinard) dans un animal (un cochon).
Son projet actuel, dont il affirme que "les préparatifs sont achevés", est d'introduire des noyaux de cellules de mammouth laineux dans des cellules d'éléphant. Une opération qui réussie dans 30 % des cas en moyenne. Il ne reste plus alors qu'à inséminer une femelle éléphant d'Afrique et à patienter 22 mois pour voir un bébé mammouth naître plus de 4.000 ans après la mort du dernier représentant de la race.
Pour autant, le biologiste nippon ne s'emballe pas. Dans une interview accordée au quotidien japonais Yomiuri Shimbun, il explique : "Si nous parvenons à créer l'embryon d'un clone, il nous faudra discuter, avant de l'implanter dans un utérus, de la manière dont nous pourrions [le] nourrir et du bien-fondé de le montrer au public."


avatar
microbius2
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Le Japon dans un remake de Jurassic Park

Message  Léopold42 le Ven 21 Jan - 15:31

Pour la science, c'est certainement assez intéressant comme expérience, il me semble. Cela permettrait peut-être de "ressusciter" d'autres races disparues trop tôt, qui sait ?
J'espère tout de même que l'on ne s'amusera pas à faire revenir des Brontosaures ou autres Ptérodactyles ?!!!

Amitiés de Léo
avatar
Léopold42

Messages : 199
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 75
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum