Derniers sujets
» Trump et la Corée du Nord
Mer 5 Juil - 13:06 par microbius2

» Cauchemar de la page blanche
Sam 24 Juin - 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Sam 24 Juin - 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

» P O E S I E
Dim 4 Juin - 17:18 par Léopold42

» Mourir pour mourir
Dim 4 Juin - 17:15 par Léopold42

» Souvenirs souvenirs
Dim 4 Juin - 17:11 par Léopold42

» C'est quoi un blog ?
Dim 4 Juin - 11:32 par Léopold42

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Un nouveau péché

Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Un nouveau péché

Message  microbius2 le Sam 26 Fév - 11:07

http://www.synchro-blogue.com/synchro/2011/02/un-nouveau-peche-trop-d%E2%80%99amis-facebook.html

24 février 2011 à 11:57
Un nouveau péché : trop d’amis Facebook
Par Monique Crépault Commentaires (5)

Une religieuse espagnole cloîtrée depuis 35 ans est expulsée de son couvent pour avoir eu trop d’amis sur Facebook.


Soeur María Jesús Galán, 54 ans, dont 35 passés cloîtrée dans un couvent espagnol.

On entend de plus en plus souvent parler de gens qui connaissent des problèmes à cause de leur activité sur Facebook. Mais c’est bien la première fois qu’une soeur cloîtrée se fait mettre à la porte de son couvent pour avoir passer trop de temps sur le célèbre réseau social !
Soeur María Jesús Galán était déjà connue en Espagne sous le surnom de Soeur Internet. Celle qui a joint le Monastère espagnol de Santo Domingo el Real, à Tolède, en 1976, a reçu en mai dernier le Prix du mérite régional du gouvernement de Castilla-La Mancha (l’une des communautés autonomes d’Espagne, composée de cinq provinces, dont celle de Tolède) pour son «travail de catalogage des documents et des livres de la bibliothèque du couvent, l’introduction de la technologie dans un environnement traditionnel et sa contribution à sa diffusion sur la Toile».

Grâce aux travaux de «Soeur Internet», toutes les archives du couvent vieux de six siècles sont maintenant disponibles en ligne.

Un premier ordinateur était entré entre les murs du couvent il y a dix ans, avec l’accord de la mère supérieure puisque cela permettrait aux nonnes d’effectuer certaines choses, comme les transactions bancaires, sans avoir à se rendre en ville, réduisant ainsi leurs contacts avec le monde extérieur. Soeur María Jesús Galán a profité du nouvel outil pour se mettre à numériser toutes les archives contenues entre les murs du couvent – fondé au 14e siècle ! – afin de les rendre accessibles au monde entier, un véritable travail de… moine, qui lui a valu la reconnaissance des autorités, mais aussi une notoriété aussi grandissante que la quantité de ses amis Facebook.
C’est la religieuse elle-même qui a annoncé son expulsion sur sa page Facebook la semaine dernière : «Elles m’ont mise à la porte. Il y a ici des Kényanes qui m’ont rendu la vie impossible. La jalousie a joué un mauvais tour et elles ont gagné (…) Aujourd’hui, le délégué de la vie religieuse, la prieure et deux autres religieuses ont décidé que je partirais pour que les Kényanes se calment. Elles n’ont pas la vocation, elles ne viennent que chercher de l’argent pour leurs familles» (ma traduction)
Ce commentaire laisse supposer qu’elle aurait été expulsée à cause d’un différend avec d’autres religieuses qui n’auraient pas apprécié sa trop grande cyberactivité. Galán n’a pas voulu en dire plus, alléguant «que c’était déjà du passé et que ça ne valait pas la peine de fouiller plus» et ajoutant «qu’elle était en paix et sans aucune rancoeur». Quant à l’archevêque de Tolède, il n’a pas voulu se prononcer sur les raisons exactes de l’expulsion de la femme de 54 ans et la mère supérieure s’est réfugiée dans sa vie contemplative, refusant de parler aux journalistes.

On peut se poser la question : comme elle vivait dans un couvent cloîtrée, un lieu dédié à l’introspection qui n’encourage nullement ses membres à avoir des contacts avec le monde extérieur, Soeur Internet n’était-elle pas en contradiction avec ses voeux en utilisant Facebook pour se faire des amis ? Quoiqu’il en soit, sa renommée n’a fait que croître depuis son renvoi : elle a maintenant plus de 600 amis sur son profil et plusieurs groupes de soutien ont été créés, l’un d’entre eux comptant plus de 7000 fans.
Aujourd’hui, Soeur Galán vit dans la maison de sa mère, à Tolède et même si sa vocation est toujours aussi forte, affirme-t-elle, elle se dit prête à commencer un nouveau chapitre dans sa vie : «J’aimerais visiter Londres et New York, a-t-elle écrit sur son blogue. Ce genre de choses étaient impossibles, même en rêve, quand j’étais au couvent».
On parie qu’elle aura bientôt son propre site Web ou même son émission de télé ?

Le prêtre espagnol Samuel Martin Martin offrait ses services sexuels sur Internet...

Ce n’est pas la première fois qu’Internet cause des problèmes aux autorités religieuses de Tolède. L’an dernier, un prêtre a été renvoyé après qu’on se soit rendu compte qu’il avait utilisé Internet pour annoncer ses propres services en tant que prostitué mâle.
Samuel Martin Martin, 27 ans, publiait des photos de lui-même le montrant uniquement vêtu de petites culottes, expliquant qu’il était disponible pour des sessions sexuelles avec des femmes ou des couple pour le prix de 120 euros (165 $) l’heure. L’enquête avait également démontré qu’il avait dépensé 17 000 euros (23 150 $) des coffres de l’église pour nourrir son addiction au sexe et à la pornographie sur Internet. À l’époque l’archevêque de Tolède avait demandé à l’église de pardonner au prêtre ses actions, alléguant qu’il était «malade».
Comme quoi, comme le dit si bien Soeur María Jesús Galán, sur Internet on trouve de très bonnes choses. Et de très mauvaises choses.
avatar
microbius2
Admin

Messages : 976
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Un nouveau péché

Message  Tony15 le Dim 27 Fév - 11:32

Beh dis donc, la pauvre soeur ! Mais finalement, c'est peut-être pour elle une délivrance, non ?
Quand au prêtre, c'est dégeulasse là je trouve ! Déjà qu'on avait des prêtres pédophiles ! Où va l'église, bon Dieu ???!!!

Ceci dit, moi je ne suis pas sur facebook, mais bien sur netlog...
Ca me semble plus jeune, sais pas.

Bisous de Tony
avatar
Tony15

Messages : 121
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum