Derniers sujets
» éducation maison
Sam 5 Aoû - 12:36 par microbius2

» Trump ne veut pas soutenir les terroristes
Mar 1 Aoû - 17:12 par microbius2

» Trump et la Corée du Nord
Mer 5 Juil - 13:06 par microbius2

» Cauchemar de la page blanche
Sam 24 Juin - 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Sam 24 Juin - 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

» P O E S I E
Dim 4 Juin - 17:18 par Léopold42

» Mourir pour mourir
Dim 4 Juin - 17:15 par Léopold42

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Maîtres du temps

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Maîtres du temps

Message  Léopold42 le Mer 19 Sep - 13:54

Maîtres du temps.

Aaah, comme il est bon et doux de voir courir les petits bambins vers les écoles, les écoliers vers leurs "maîtresses", et les plus grands se hâter en traînant un peu les pieds, vers les collèges...
Les étudiants, eux, préparent ou passent déjà leurs secondes sessions, avec l'espoir, souvent vain en première année, de passer dans l'année supérieure.

Tous sont soumis à cette fameuse... reprise !
Sauf nous, les aînés, les vieux, les grands-parents ou déjà arrières-grands-parents, oncles et tantes.
Mais que c'est donc bon de les voir courir ainsi et de rester... en pyjama le matin, les voyant passer, pressés par leurs horaires de dingues, il faut le dire !

A présent que nous sommes, enfin, maîtres de notre temps, nous pouvons enfin vivre "à notre rythme", c'est-à-dire celui de gens plus âgées, de "sages", face à la vie, de penseurs que l'on oublie souvent de consulter alors que nous sommes pleins de richesses accumulées...

Accumulées en vain ?
Non, certainement pas, car nous pouvons laisser derrière nous des écrits, et même un testament.
Parfois plus spirituel que matériel d'ailleurs, et tant mieux, dirais-je.

Ne craignons pas de prendre le temps qui nous est ainsi offert, avant le "grand voyage", le doux départ en barque pour l'autre rive de l'Onyx ou du Nil, du Danube ou du fleuve Amour, pourvu que nous arrivions à bon port.
Ce temps nous est offert non seulement pour nous-mêmes, mais pour faire le bilan et nous donner le temps du détachement des choses matérielles.

J'ai du mal de faire cela, personnellement, car je thésaurise comme si je devais durer toujours : normal, je suis assez "bricoleur", et tout ce qui "pourrait encore servir" trouve une place, tantôt dans une caisse au garage, une boîte en carton au grenier, ou même à la cave : tous endroits qu'il nous faudra vider doucement avant de partir... si nous en avons le temps. Ceci pour éviter qu'après nous l'on dise : "mais qu'est-ce qu'il pouvait garder comme bazard !"...

C'est donc cela, notre "rentrée" à nous : nous rendre compte que, tout doucement, sur la pointe des pieds, nous prenons du recul par rapport aux plus jeunes, stressés eux par leur vie, qui courent et n'ont pas le temps de penser, de vivre, bien souvent.

Usons de notre sagesse d'aînés, avant d'être tout à fait des "vieux", pour les aider un peu, à travers nos petits-enfants que nous chérissons à juste titre, avec souvent plus d'indulgence que pour nos enfants, d'ailleurs, et laissons ainsi un doux souvenir derrière nous : un souvenir d'amour.

Léo


avatar
Léopold42

Messages : 177
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 74
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Maîtres du temps

Message  microbius2 le Jeu 20 Sep - 17:33

Salut

Se détacher des choses matérielles est une décision lourde de conséquences. Le lien que nous entretenons avec les objets est vital. Non pas que je sois grippe-sou ou collectionneur, loin de là. Ces objets qui nous entourent font partie de nous. Ils sont pleins de nos souvenirs. Ils sont les gardiens de notre histoire même si le temps en effacera éventuellement la moindre trace.

D’un point de vue idéologique, si on part de la notion que la vie est la fusion d’un corps et d’un esprit, renoncer graduellement aux choses matérielles revient à rompre volontairement le lien entre le corps et l’esprit. Difficile de savoir ce que la mort réserve à l’un et à l’autre. Pour certains qui croient en la pérennité de l’esprit, cette séparation peut sembler un passage à un autre niveau de vie, taillée sur mesure, libérée du corps et de la souffrance.
Tant mieux si c’est le cas.

À moi, ta proposition a plus l’air d’une sortie que d’une rentrée.
Le jour que je laisserai tomber les choses qui m’entourent voudra dire que j’abandonne et que la mort peut bien avoir ma peau.
À part ça, d'accord sur tout.

L'image a un quelque chose de ... désolant. Mais elle est bien choisie. Le début et la fin de la vie se rejoignent dans un sourire.

Je vais mettre ce commentaire dans ton cahier chez Christiane
avatar
microbius2
Admin

Messages : 978
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Maîtres du temps

Message  Léopold42 le Ven 21 Sep - 13:34

Tu as raison quelque part, Microbius : leur rentrée, c'est un peu notre sortie... d'une certaine façon, puisque eux continuent, tandis que nous restons au bord du chemin, comme "en panne" !
Mais ça, c'est une vision pessimiste, et je lui préfère celle qui consiste à continuer l'évolution naturelle que j'indique, non pas comme un repli sur soi, mais comme une douce mise en route vers l'essentiel : notre finalité naturelle, le passage vers un "après" qui est, lui, inéluctable !

Il faut se rendre compte, tôt ou tard, que nous "avons fait notre temps", et que celui qui nous reste nous est donné, justement pour cette "épuration", comme l'or que l'on rend pur en le brûlant plusieurs fois au creuset pour en enlever les scories.

Mais peut-être faut-il être croyant pour avoir cette vue optimiste des choses ?

Car c'est sûr que j'imagine mal cette manière de voir convenir à celui qui ne pense à la fin de la vie que comme un aller sans retour vers le néant : le trou du cimetière comme finalité, les vers comme épuration définitive...

Merci d'avoir commenté mon texte par ta réflexion qui fait avancer la mienne, cher Roland. Amitiés à toi, Léo.
avatar
Léopold42

Messages : 177
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 74
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Maîtres du temps

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum