Derniers sujets
» Mais pourquoi un site ?
Sam 7 Juil - 3:55 par Léopold42

» serie.....
Lun 4 Juin - 22:36 par microbius2

» Mon beau gilet vert
Sam 2 Juin - 8:20 par Léopold42

» responsabilités (suite) mentions légales
Sam 2 Juin - 7:54 par Léopold42

» Quiz .......
Lun 28 Mai - 18:23 par microbius2

» Trump et la Corée du Nord
Jeu 24 Mai - 14:18 par microbius2

» bassin 2018
Jeu 17 Mai - 21:45 par microbius2

» McCain visite le Donbass
Ven 11 Mai - 11:51 par microbius2

» des rennes tournent en rond
Mer 9 Mai - 14:14 par microbius2

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

https://i.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Plainte pour blasphème contre une pièce

Aller en bas

default Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  microbius2 le Sam 17 Nov - 14:41

Plainte pour blasphème contre une pièce

Reuters Publié le 16/11/2012 à 13:49
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/11/16/97001-20121116FILWWW00468-plainte-pour-blaspheme-contre-une-piece.php

Le metteur en scène et les acteurs de la pièce de théâtre grecque "Corpus Christi", qui présente Jésus-Christ et ses apôtres comme des homosexuels, sont poursuivis pour blasphème, a-t-on appris aujourd'hui de source judiciaire à Athènes.

Depuis plusieurs semaines, des popes de l'Eglise orthodoxe et des militants d'extrême droite, parmi lesquels des députés du parti "Aube dorée", manifestent devant le théâtre pour exiger l'annulation du spectacle.

L'évêque Séraphin du Pirée, connu par le passé pour ses violentes diatribes contre l'Etat d'Israël, a porté plainte contre toutes les personnes impliquées dans cette pièce pour "insulte à la religion" et "blasphème".

Le metteur en scène Laertis Vasiliou s'est dit étonné de voir la justice s'en prendre à lui au lieu de traquer les fraudeurs et tous ceux qui ont conduit le pays au bord de la faillite.

"Ce que je constate, c'est qu'il y a des gens qui ont pillé le pays et qui ne sont pas en prison, et une justice qui au lieu de s'occuper d'eux s'attaque à la création artistique", a-t-il dit.

S'il est jugé coupable, Laertis Vasiliou et ses co-accusés risquent plusieurs mois de prison. La date du procès n'a pas encore été fixée.

Le soir de la "première" le mois dernier, des heurts avaient opposé devant le théâtre la police à des manifestants d'extrême droite.

Commentaire : 12 hommes qui voyagent ensemble, vivent ensemble, couchent ensemble ! Y a de quoi se gratter la tête.  On a souvent représenté l'apôtre Jean sous des traits féminins, la tête appuyée sur l'épaule de Jésus. Ce n'est pas l'attitude d'un mâle hétérosexuel, c'est sûr.
Judas a-t-il trahi Jésus pour de l'argent ou par jalousie ?
Jésus demande à Pierre, 3 fois de suite : «Pierre, m'aimes-tu ?»

On pourrait en tirer un opéra savon très potable mais faut-il pour autant sauter aux conclusions ? Pour ma part je n'irais pas jusqu'à caser tous les apôtres dans la section homosexualité. Je veux bien en mettre 2 ou 3 dans la gang, un peu au-dessus de la moyenne.

À mon avis, c'est possible que Jésus fut homosexuel. Même si Marie-Madeleine lui a tourné autour, ça ne veut rien dire. Quand j'étais jeune des femmes m'ont tourné autour à l'occasion. Ça n'a rien changé à mes préférences.
De toute manière, l'important est que Jésus fut un homme plein de compassion, un homme bon. Le reste est secondaire.


Dernière édition par microbius2 le Dim 8 Déc - 15:38, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 1033
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 70
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  Gaikoala le Sam 17 Aoû - 11:39


Je suis assez d'accord avec ton commentaire, Microbius.  Quoi qu'il en soit, l'hypothèse n'est qu'une... hypothèse, rien d'autre ! Mais on peut concevoir que l'idée puisse choquer pas mal de fidèles chrétiens, qu'ils soient orthodoxes, catholiques ou protestants d'ailleurs.


Amitiés d'Alexandre.
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 70
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  microbius2 le Lun 19 Aoû - 22:16

L’idée que le fils de Dieu penche de notre côté serait loin de me déplaire. J'y verrais un retour de bâton historique pour les homosexuels. Ça en boucherait un coin à ces prétentieux qui n’ont que leur petite personne pour référence.


Dernière édition par microbius2 le Dim 15 Mar - 13:02, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 1033
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 70
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  microbius2 le Mar 21 Jan - 22:36

J'ai entendu dernièrement une explication logique pour que 12 hommes suivent Jésus partout.

Ben oui ! Il pouvait changer l'eau en vin.



Farce à part.

À cette époque , la région abondait de philosophes et de prophètes impatients de répandre leurs doctrines ou leur savoir. Mais un philosophe , un prophète, le monde s’en fout n’est-ce pas. Des beaux-parleurs, c’est tout ! De là à se proclamer le fils de Dieu, attention là ! C’est une grosse commande. Les attentes vont être énormes et immédiates. Il faut avoir une bonne paire des couilles pour prétendre jouer ce rôle car le fils de Dieu, créateur du ciel et de la terre, ne peut pas être un manchot quand même ! Les gens vont s’attendre à des exploits, à des miracles. Jésus devait bien le savoir en se proclamant le fils de Dieu. Il devait savoir que les gens voudraient des preuves. Qu’avait-il à offrir ? De belles paroles ? Non, ça ne pourrait suffire. Un politicien vous gave de belles paroles, pas le fils de Dieu. Pour se prétendre à ce titre, il faut à tout le moins posséder un talent unique. Jésus était-il un guérisseur?



Mon père était un guérisseur. Il pouvait guérir l’eczéma. Moi qui suis sceptique parmi les sceptiques, j’ai bien dû me rendre à l’évidence par les témoignage de ses «patients», qu’effectivement il avait ce «don». Comment ? Je l’ignore. Pouvoir de suggestion ? Confiance ? Auto-guérison ? Hypnotisme ? Peu importe, la chose existe. Il existe des guérisseurs qui ne sont pas des charlatans, qui exercent leur talent pour rendre service, pour aider les autres.

Je pense que Jésus était un tel homme.



Est-ce que ça en fait le fils de Dieu ? Pourquoi pas ! N’oublions pas que dans ses discours, Jésus dit que nous sommes tous les fils de Dieu. Alors, lui aussi est forcément le fils de Dieu, au même titre que nous. Il n’y a pas de contradiction dans son langage.   



*
avatar
microbius2
Admin

Messages : 1033
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 70
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  microbius2 le Dim 1 Avr - 23:23

Article intéressant en lien avec ce sujet.
http://www.msn.com/fr-ca/actualites/monde/la-crucifixion-de-j%c3%a9sus-na-sans-doute-pas-grand-chose-%c3%a0-voir-avec-la-religion/ar-AAvkO91?li=AAggPNd&ocid=UE03DHP
La crucifixion de Jésus n'a sans doute pas grand-chose à voir avec la religion

Extraits:

Le contexte historique semble indiquer que la condamnation à mort de Jésus fut essentiellement l'œuvre d'une élite juive soucieuse de maintenir sa domination. (En l'occurence, les grands prêtres, comme il sera expliqué plus bas)

Jésus, un messie parmi d’autres
On lit dans l’évangile selon Marc: «L’inscription portant le motif de sa condamnation était ainsi libellée: Le roi des Juifs» (Marc 15:26). Du point de vue des autorités, Jésus est coupable d’avoir aspiré à la royauté. Il est condamné au supplice de la croix, comme d’autres messies autoproclamés de la même époque.

Les Juifs avaient progressivement perdu leur indépendance. Leur dernier roi, Hérode, bien que très habile, n’avait été qu’un vassal de la puissance romaine un roi "client", comme on disait alors.

Après sa mort, en 4 av. J.-C., l’empereur Auguste, tout puissant maître du monde romain, avait d’abord morcelé l'ancien royaume juif. Puis, à partir de 6 apr. J.-C., une administration dirigée par un gouverneur romain s’était installée en Judée, devenue une simple province de l’Empire.

Jésus passe les premières années de sa vie dans ce contexte de déliquescence du royaume juif. Le climat est insurrectionnel; le ressentiment populaire à l’encontre de Rome et de ses alliés locaux n’attend qu’un leader, pour se cristalliser sur sa personne.

C’est alors que surgissent des rois-messies, dans un sens politique, c’est-à-dire des chefs charismatiques du moins aux yeux de leurs fidèles se présentant comme les envoyés de Dieu, dans le but de libérer les Juifs de la domination étrangère.
Flavius Josèphe nous donne les noms de ces leaders : Athrongès, Simon de Pérée… Il y eut également Judas le Galiléen, qui souleva à deux reprises des paysans juifs écrasés par la pression fiscale, en 4 av. J.-C. puis à nouveau en 6 apr. J.-C.
.
. 
 
Jésus est différent de ses prédécesseurs: il se pose en messie d’un genre nouveau, même si ses revendications demeurent elles aussi fortement teintées de justice sociale. Il se dissocie des autres messies, qui n’ont apporté que le trouble et la guerre. D’ailleurs, il n’a pas d’armée et ne souhaite pas en créer une.

Jésus cherche, au contraire, à obtenir le soutien des autorités romaines. En affirmant qu’il faut rendre «à César ce qui est à César» (Matthieu 22:21), c’est-à-dire à l’empereur romain, il légitime la domination de Rome.
Judas le Galiléen avait violemment contesté la fiscalité impériale, pour des raisons théologiques: Dieu, selon lui, ne pouvait tolérer qu’un Juif paie un impôt à une puissance étrangère. Jésus, bien au contraire, encourage les Juifs à être en règle avec l’administration romaine. Dans la même logique, il prend la défense des agents du fisc, des collaborateurs de Rome alors souvent considérés comme des pécheurs. Jésus propose une approche pacifiée de la perception des impôts dans la province de Judée.

Ponce Pilate, gouverneur romain de Judée, finit par condamner Jésus bien à contrecœur, selon les évangiles. Il se fait même l’avocat de Jésus: «Je n’ai rien trouvé en lui qui mérite la mort.» (Luc 23:22).

C’est l’aristocratie sacerdotale juive et ses chefs, les grands prêtres, qui demandent que Jésus soit mis à mort. Si Jésus se prononce en faveur de l’impôt dû à l’empereur, il conteste en revanche le paiement de l’autre impôt que payaient également les Juifs: l’argent «sacré», une somme destinée à Dieu et en fait versée aux prêtres.
À cet égard, le message du Christ est contestataire: s’il est normal qu’un empereur étranger perçoive un tribut, il est au contraire aberrant de croire que Dieu puisse souhaiter qu’on lui verse des pièces d’argent. Dieu n’a que faire d’une somme en métal précieux. Le tribut qui lui est dû ne peut être matériel: la fiscalité religieuse, pilier de la puissance économique du clergé, est ridiculisée par Jésus, qui lui oppose un nouveau tribut, purement spirituel. Il remet en cause l’existence même des prêtres et du temple de Jérusalem.

Jésus est condamné par une élite soucieuse de maintenir sa domination. Pilate, d’après les évangiles, n’en est pas moins coupable par sa lâcheté: craignant lui aussi pour son poste, il accepte de valider la condamnation, tout en s’en lavant les mains.
 
Commentaire

Une analyse intéressante et tout à fait logique. Le contexte historique se prête bien à l'avènement de différents messies ( leaders de rébellions comme on en voit dans les printemps arabes), et nul doute que Jésus en fut un parmi d'autres. L'article s'intéresse au message politique de Jésus et mentionne les différences de son message d'avec les autres messies mais il manque quelque chose pour expliquer la renommée de Jésus. Pourquoi tant de personnes l'ont suivi, pourquoi son message a traversé les âges et a même servi de base à la religion catholique? Il y avait sûrement plus qu'une simple question d'impôt.

 

""""""""""""""
avatar
microbius2
Admin

Messages : 1033
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 70
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  Léopold42 le Jeu 5 Avr - 9:45

Cet article analyse sans doute bien les choses d'un point de vue "historique", mais pas du point de vue religieux.


En effet, quels sont les ennemis de Jésus dans toute cette histoire, sinon les Grands-Prêtres, imbus de leur pouvoir temporel et qui ne veulent surtout pas risquer d'en changer ? Hors, Jésus est un révolutionnaire, un visionnaire qui apporte une toute autre vision de la religion : il ne cherche pas à créer une nouvelle religion, mais à humaniser celle qui existe, la religion hébraïque, car il est Juif avant tout, il ne faut pas l'oublier !


Ce n'est que bien après lui que ses adeptes seront appelés "chrétiens" (ce qui vient de "croix") et qu'ils seront persécutés... pour les mêmes raisons : il dérangent avec leurs idées d'un Dieu d'Amour, plutôt que le Dieu qu'ils connaissaient jusque là !


On pourrait comparer cette situation de Jésus à... celle du Pape François aujourd'hui !  Il n'est pas aimé de la Curie Romaine (au moins une bonne partie !) parce qu'il veut simplifier les choses, les rendre plus humaines, et mettre Dieu à la portée de l'Homme. 
Hors, beaucoup de ces Cardinaux ne pensent qu'à leurs privilèges, leur "grandeur", etc., exactement comme les Grands-Prêtres de l'époque de Jésus : de là à essayer de supprimer le Pape, il n'y a qu'un pas... et Dieu seul sait s'il sera franchi ou non ?!


En tous cas, si ce Pape meurt dans son lit, je serais bien étonné !
avatar
Léopold42

Messages : 208
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 75
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  microbius2 le Jeu 5 Avr - 17:01

Salut Léo

Ton rapprochement avec le pape François fait du sens. Je peux difficilement me prononcer car j'ai peu suivi son cheminement mais d'après les commentaires des uns et des autres, ce pape semble se démarquer sur de nombreux sujets. S'il menace les privilèges au sommet de la hiérarchie, c'est sûr qu'il se fait des ennemis, ce qui pourrait lui être fatal. L'Église est une organisation humaine et par conséquent il est fort probable que l'ambition et la cupidité des uns l'ait détourné de sa mission de servir les fidèles en respectant les enseignement du Christ.  On dirait que la corruption finit toujours par primer.


Le seul commentaire négatif que j'entends venant de un de mes amis au sujet du pape concerne sa "naĩveté" au sujet de l'Islam.  Cet ami qui mène une campagne tous azimuts contre l'Islam déplore que le pape tente de s'en rapprocher et passe sous silence les massacres de chrétiens à travers le monde. Remarque que ce n'est pas moi qui le dit. Je ne fais que répéter ce que j'entends.
a+
avatar
microbius2
Admin

Messages : 1033
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 70
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  Léopold42 le Ven 6 Avr - 4:14

C’est normal, mon ami : le Pape reste ainsi dans la droite ligne de l’evangile : « aime tes ennemis » disait Jésus lui-même ! 
Mais ton ami se t rompe, car il a plus d’une fois demandé que cessent les massacres de chrétiens. Il ne peut pas lever une armée pour le faire : c’est un chef spirituel, pas un chef de guerre.
avatar
Léopold42

Messages : 208
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 75
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Plainte pour blasphème contre une pièce

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum