Derniers sujets
» éducation maison
Sam 5 Aoû - 12:36 par microbius2

» Trump ne veut pas soutenir les terroristes
Mar 1 Aoû - 17:12 par microbius2

» Trump et la Corée du Nord
Mer 5 Juil - 13:06 par microbius2

» Cauchemar de la page blanche
Sam 24 Juin - 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Sam 24 Juin - 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

» P O E S I E
Dim 4 Juin - 17:18 par Léopold42

» Mourir pour mourir
Dim 4 Juin - 17:15 par Léopold42

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Histoire d'amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Histoire d'amour

Message  microbius2 le Jeu 12 Sep - 21:47

                                      
Histoire racontée sous forme de témoignage d'une infirmière

                                  J’avais une matinée chargée, environ 8h30,
quand un homme d'un certain âge,
dans les 80 ans, est arrivé pour faire enlever
les points de suture de son pouce.
Il dit qu'il était pressécar il avait un rendez-vous à 9h00.
J'ai pris ses coordonnées et lui dit de s'asseoir
sachant que ça prendrait plus d'une heure
avant que quelqu'un ne puisse s'occuper de lui.
Je le voyais regarder sa montre et j'ai décidé
puisque je n'étais pas occupée avec un autre patient,
de regarder sa blessure.
En l'examinant, j'ai vu que ça cicatrisait bien,
alors j'ai parlé à un des docteurs,
j'ai pris le nécessaire pour enlever ses points de suture
et soulager sa blessure.
Pendant que je m'occupais de sa blessure,
je lui ai demandé s'il avait rendez-vous
avec un autre médecin ce matin, puisqu'il était pressé.
L'homme me dit que non, qu'il devait aller
dans une maison de retraite pour déjeuner avec sa femme.
Je me suis informé de sa santé.
Il m'a dit qu'elle était là depuis un certain temps
et qu'elle était atteinte de la maladie d'Alzheimer.
Comme nous parlions,
je lui ai demandé si elle serait contrariée s'il était en retard.
Il a répondu qu'elle ne savait plus qui il était,
qu'elle ne le reconnaissait plus depuis 5 ans.
J'étais surprise et lui ai demandé :
''Et vous y allez encore tous les matins,
même si elle ne sait plus qui vous êtes ?''
Il souriait en me tapotant la main et dit :
''Elle ne me reconnaît pas, mais moi,
je sais encore qui elle est.''
J'ai dû retenir mes larmes quand il est parti,
j'avais la chair de poule
et je pensais que c'était le genre d'amour
que je voulais dans ma vie.
Le vrai amour, ni physique ni romantique ;
le vrai amour est l'acceptation de tout ce qui est,
a été, sera et ne sera plus.

********
avatar
microbius2
Admin

Messages : 978
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum