Derniers sujets
» Mais pourquoi un site ?
Ven 16 Fév - 7:01 par Léopold42

» Tueur en série de gais à Toronto.
Jeu 15 Fév - 15:28 par Léopold42

» composition française
Sam 13 Jan - 17:36 par microbius2

» L'homosexualité
Ven 22 Déc - 17:42 par Léopold42

» poisson rouge devient noir
Dim 17 Déc - 4:02 par Léopold42

» antimatière
Sam 16 Déc - 17:14 par Léopold42

» Encore divers
Jeu 14 Déc - 12:08 par Léopold42

» Cauchemar de la page blanche
Jeu 14 Déc - 11:01 par Léopold42

» divers ,.........
Lun 20 Nov - 12:22 par microbius2

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Bolduc et l'intimidation (La Pravda du Québec)

Répondre au sujet

Aller en bas

default Bolduc et l'intimidation (La Pravda du Québec)

Message  microbius2 le Dim 19 Oct - 13:09

Afin de réduire l’intimidation chez les jeunes, les roux sont bannis des écoles


Québec – Dans une ultime tentative visant à enrayer l’intimidation dans les écoles, le ministère de l’Éducation a décidé que l’accès aux lieux d’enseignement sera dorénavant interdit aux roux.
Ce faisant, toutes les personnes coupables d’enfreindre cette cette nouvelle loi seront bientôt passibles de 6 à 18 mois de prison, une sentence qui sera déterminée selon l’intensité de la pigmentation du criminel.
« C’est important de traiter le problème à la source et c’est pourquoi nous pensons que l’exclusion de ces fauteurs de troubles diminuera de façon substantielle l’intimidation chez les jeunes », explique le ministre de l’Éducation, ajoutant du même souffle que plus de 75% des cas d’intimidation impliquent une « tête de carotte ».
La science au secours de la paix sociale
Fortement critiquée par les différents groupes de défense des citoyens, la nouvelle loi respecte pourtant la Charte canadienne des droits et liberté, selon les spécialistes interrogés par La Pravda.
« Dans les faits, l’ADN d’un roux est plus proche du renard que de l’être humain », souligne le Dr John Nguyen de la prestigieuse revue scientifique American Health Studies. «C’est donc normal de les mettre à l’écart afin de protéger les enfants normaux », ajoute-t-il.
S’appuyant sur les recherches de la Christian University of Alberta, le Dr Nguyen suggère au gouvernement de capturer toutes ces « oranges créatures, viles et fourbes » qui peuplent notre territoire et de les regrouper dans une réserve faunique où les scientifiques pourront les étudier à l’état sauvage.
« C’est la chose la plus civilisée à faire, pour eux comme pour nous. Ainsi, ils pourront vivre dans la dépravation qui les caractérise sans risquer de compromettre l’intégrité morale de notre société », conseille-t-il.
Aux dernières nouvelles, le ministères de l’Éducation s’interrogeait maintenant sur la pertinence de laisser les pauvres bénéficier du droit à l’instruction.

*****
avatar
microbius2
Admin

Messages : 1003
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum