Derniers sujets
» Cauchemar de la page blanche
Hier à 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Hier à 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

» P O E S I E
Dim 4 Juin - 17:18 par Léopold42

» Mourir pour mourir
Dim 4 Juin - 17:15 par Léopold42

» Souvenirs souvenirs
Dim 4 Juin - 17:11 par Léopold42

» C'est quoi un blog ?
Dim 4 Juin - 11:32 par Léopold42

» Trump et la Corée du Nord
Dim 4 Juin - 11:15 par Léopold42

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


L'homosexualité

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default L'homosexualité

Message  microbius2 le Sam 2 Oct - 14:19

Mon avis

( Si vous pensez que je fais fausse route, ne vous gênez pas pour intervenir )

On ne peut pas aborder le sujet de l’homosexualité sans subir l’influence d’un ensemble de clichés et de jugements associés à l’ homosexualité. Qu’on en soit conscient ou pas, on subit l’influence d’une longue et vicieuse campagne de dénigrement de l’homosexualité. Une campagne qui dure depuis des millénaires et implique des experts dans la manipulation des masses.

Malheureusement, la population dans son ensemble a un quotient intellectuel très bas, ce qui la rend vulnérable aux discours de démagogues ou de talentueux orateurs ( les évangélistes de tous poils en sont de bons exemples contemporains ). Il suffit de répéter une idée des centaines de fois ( voire des milliers de fois) pour qu’elle fasse son chemin. Les religions ont exploité cette faiblesse de la société pour répandre leur idées. Elles ont répété et répété ad nauseam leur aversion de l’homosexualité depuis des millénaires,
ce qui a conduit à un réflexe homophobe, bien enraciné dans le subconscient collectif de la société. Ce réflexe s’est solidifié en une attitude mentale qui étiquette comme inférieurs, déviants, malades ou même criminels tous les homosexuels.

Le terme homophobie exprime cette condition des personnes qui ont acquis une répulsion excessive envers les contacts sexuels entre personnes du même sexe.

suite à venir


Dernière édition par microbius2 le Jeu 6 Déc - 13:55, édité 2 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Invité le Mar 26 Oct - 5:27

Pour ma part je pense que l'on ne choisit pas sa sexualité, on naît hétéro ou homo tout comme nous ne choisissons pas notre physique. Je suis hétéro mais chacun est libre de vivre sa sexualité comme il le souhaite à partir du moment où chacun est consentant. Pour moi il ne devrait même pas y avoir de questions à se poser, c'est une chose naturelle et relève de la vie privée. J'espère que les mentalités évolueront et je crois que c'est en bonne voie. Sur une station de radio (Europe 1) l'animateur d'une émission ne cache plus son homosexualité ce qui ne se serait pas passé il y a une dizaine d'années.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Léopold42 le Mar 26 Oct - 14:42

Je suis du même avis que Scarlett : je crois qu'on naît homo ou hétéro, et que l'on ne peut donc condamner les gens à partir d'un choix qu'il n'ont pas fait !
Choisi-t-on de naître fille ou garçon ? C'est pareil.
Mais allez dire ça à certains peuples où, déjà, la femme est si mal considérée qu'elle marche 3 pas derrière son mari et ne peut sortir que voilée ?!

Amitiés de Léo
avatar
Léopold42

Messages : 177
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 74
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Mar 26 Oct - 17:39

Mes amis,

Ce n'est pas moi qui vais vous contredire, puisque je suis également homosexuel, ou bi puisque marié. Et pour moi, il est évident que le gay ne choisi pas de l'être : il naît avec "ça", l'accepte ou non, y prendra plaisir dans le premier cas, et ce sera une "croix" sinon...

Moi-même, ayant été victime (consentante, je le précise) de l'inceste par un beau-père qui n'a pas réussi à être le "père" que ma mère voulait me donner après disparition de mon père décédé.
Aurais-je eu le même comportement sans son "éducation" particulière (de mes 8 à 14 ans) ? Sans doute, puisque, moi aussi je suis sans doute "né avec ça"...

Mais nous en reparlerons sûrement, de ce problème, et si vous avez des questions, n'hésitez pas !

Amitiés de Gaikoala
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Jeu 28 Oct - 15:29

Tourlou

J’ignore si l’homosexualité est innée ou acquise mais ça n’a aucune incidence sur mon opinion. La sexualité est une affaire personnelle. Cette tendance que certains ont à tout aplanir, à tout homogénéiser m’agace au plus haut point. Pour eux ils faudrait que tous les membres d’une société soient des copies carbone. Le moindre écart et c’est la panique. J’ai même entendu des conneries du genre : ‘’Si l’homosexualité n’est pas éliminée, elle amènera la désintégration sociale et la chute de la société.’’ Wow, on est important les homos.
L’argument de la reproduction pouvait se défendre quand l’humanité, clairsemée, vivait dans des cavernes mais de nos jours, au XXI ème siècle, on est 7 milliards sur terre. Des fourmis ! Ces grands penseurs devraient plutôt se soucier de la surpopulation et s’attacher les couilles. Si ça se trouve on rend service à l’humanité en ralentissant sa progression
.

Sur un plan plus personnel, je n'ai pas connu, comme toi Gaikoala, les attentions d'un beau-père trop affectueux mais j'ai su très jeune que je faisais partie de l'odieuse minorité. À 5 ou 6 ans déjà, je reluquais les autres garçons. Un petit voisin dont je me souviens surtout.
Je pense que l'orientation, si acquise, se décide très tôt. Je me souviens d'avoir lu Freud et le complexe d'Oedipe. Et que ça faisait beaucoup de sens.


Mais je m'éloigne de mon exposé. Je m'égare!
Je disais plus haut que : [b]le terme homophobie exprime cette condition des personnes qui ont acquis une répulsion excessive envers les contacts sexuels entre personnes du même sexe.

J'ai souligné répulsion excessive, parce que ressentir une répulsion vis-à-vis des choses du sexe n’est pas inconcevable. Le sexe est une affaire de cul et le cul, c’est sale, une région du corps que l’on cache. De plus, les organes génitaux sont, dans le cas du pénis et de la vulve, des organes d’expulsion de déchets organiques. Ce qui revient à dire que l’activité sexuelle est ni plus ni moins l’interaction de systèmes d’égouts. Alors quand l’ homo-sexualité introduit de surcroît l’anus dans les relations sexuelles, c’est le comble. L’urine, passe encore, mais la merde, ça non !


Ça devrait causer des réactions !!!

Bonne journée


Dernière édition par microbius2 le Mer 2 Mar - 11:03, édité 2 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Jeu 28 Oct - 18:52

T'es marrant, Microbius, pour causer des réactions, faudrait que tu mettes ça sur "Histoires gays", non ? Là au moins, tu as plein de mecs, en principe "avertis", qui pourraient te répondre, tandis qu'ici, tu risques trois avis au maximum !

Remarque, sur "HG", je désespère parfois aussi d'avoir des réactions : sont tous amorphes et "consommateurs" on dirait : se mouiller, jamais !

Sorry pour cette digression, je reviens à ton sujet :

Que veux-tu que je réponde à cela ?
Tes arguments se tiennent et sont exacts. Quand au côté "caca", je n'ai personnellement pas d'attirance pour les choses "sales", mais dans l'action... on ne se contrôle pas toujours, pas vrai ?
Mais bon, sans rire, j'aime les mecs, mais les mecs propres !
Question de goût sans doute ?

Bien à toi,
Alexandre
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Ven 29 Oct - 1:15


Bonjour Alex

Je suis marrant, hein !!! jocolor
Je sais que tu animes des groupes depuis plusieurs années. Tu es bien placé pour parler du manque d’implication des membres.
Je me rappelle du premier groupe que j’avais créé ‘’ Loups-garous et vampires ‘’. Bon sang que je m’étais fait des idées.
Reste que si j’avais trois avis , ce serait fantastique. Je dirais une première. Participation à 100 %

Je mentionne le côté ‘’caca’’ de la relation entre mâles parce la pratique de la sodomie est inévitablement associée à l’homosexualité. Je ne veux pas en faire le procès , je veux seulement mettre en évidence un des motifs populaires pour dénigrer l’homosexualité.


à plus tard.
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Ven 29 Oct - 10:15

A marrant, marrant-et-demi, Microbius !

C'est vrai que j'ai déjà animés beaucoup de sites, groupes et forums depuis... mon Dieu, ça doit bien faire dix ans déjà ? (ça ne nous rajeuni pas, comme on dit !)
Mais bon, tous ces groupes étaient à tendance "gay", pour la plupart, et j'y ai suivi d'abord les traces de "Jul", que tu connais sans doute (il est surtout sur "multiply", mais fait partie de "Histoires gays") : c'est lui qui m'a tout appris à l'époque en animation. Bon, on apprend aussi "sur le tas", bien sûr... et puis un jour, on vole de ses propres ailes.
Tout ça pour dire qu'en effet, j'ai déjà beaucoup animé de forums (Léo aussi d'ailleurs, il te le dira peut-être).

Mais pour en revenir à ton sujet "Sodome et Ghomorre", je crois savoir (non : je SAIS !) que pas mal d'hétéros pratiquent également la sodomie, surtout s'ils fréquentent des groupes échangistes.
Bon, c'est peut-être moins à la mode aujourd'hui (quoique...), mais là s'apprennent parfois des comportements "différents" et se pratiquent comme des "interdits" qu'il est si bon de transgresser, comme chacun sait !
Un gars apprendra peut-être cela d'un autre gars, mais il essayera aussi cela sur son épouse ou d'autres femmes, pourquoi pas ?
Le goût étant pris... le pli aussi !

Certains utilisent aussi ce moyen comme "contraceptif"... pour ne pas mettre enceinte leur épouse, tout simplement !

Je trouve donc déplacé, de nos jours, de mettre cette pratique uniquement sur le dos des gays ( c'est le cas de le dire, lol !).

Amicalement,
Gaikoala
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Ven 19 Nov - 16:45

Voyons ce qu’en pense  Mgr Léonard qui a fait les manchettes dernièrement
Voici la lettre intégrale publiée par Mgr Léonard sur le site www.catho.be et dans laquelle il tente à nouveau d'expliquer ses propos.
J’ai sorti les paragraphes qui ont trait à l’homosexualité.



Déjà dans le passé, on a tenté de me faire dire cette monstruosité, à savoir que les homosexuels seraient des anormaux ou des malades ! M'étant déjà expliqué plusieurs fois sur cette problématique (dont je ne parle quasi jamais spontanément, mais seulement en réponse à des questions que l'on m'impose), je serai plus bref. Je pense, d'un point de vue philosophique, qu'il y a dans la tendance et dans la pratique homosexuelle, une orientation qui n'est pas cohérente avec la logique objective de la sexualité. Cette logique de la sexualité (végétale, animale et aussi humaine) consiste à « différencier » et, en quelque sorte, à « séparer » le masculin et le féminin en permettant ainsi leur complémentarité. C'est d'ailleurs le sens même du mot « sexe », qui vient très probablement du latin « secare », verbe qui signifie « couper », « scinder ». La « sexualité » consiste à scinder le masculin et le féminin, en vue de leur réunion (dans l'accouplement, pour les animaux, ou la rencontre amoureuse interpersonnelle, chez l'être humain) à travers un geste (l'union sexuelle) qui permet aussi la transmission de la vie. Le problème philosophique posé par l'homosexualité, c'est que, dans ce cas, la tendance sexuelle biffe en quelque sorte la polarité du masculin et du féminin et se tourne vers une personne de même sexe.

Certains expriment cela en disant que la tendance homosexuelle n'est pas « normale » ou est « anormale ». Pour ma part, je fuis comme la peste ce langage, sauf quand le « questionneur » l'utilise avec insistance. A la rigueur, on pourrait, si l'on y tient vraiment, risquer de dire que cette tendance n'est pas normale, en ce sens qu'elle n'est pas en cohérence avec la logique objective de la sexualité. Mais il vaut mieux l'éviter en raison de l'ambiguïté du terme. Et, de toute façon, cela n'autorise en aucune manière de dire que les homosexuels sont des « anormaux », ce qui serait gravement injurieux.

Force est d’admettre que le monsieur sait patiner et que ses propos font du sens si on admet le principe de logique objective de la sexualité.

Personnellement je ne le conteste pas. C’est une position qui se défend. C’est vrai que la nature sépare les sexes, si on fait exception des espèces hermaphrodites ( Les escargots sont des maudits anormaux. ) La majorité fait la norme.   En tant qu’homosexuel je ne fais pas partie de la majorité. Par conséquent je ne suis pas normal. Je suis donc a-normal
.  
Gravement injurieux !!! Bah, il ne faut pas charrier… Tout est relatif.


à suivre...[/b]


Dernière édition par microbius2 le Lun 9 Déc - 14:31, édité 2 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Sam 20 Nov - 23:36


Je reviens à la charge avec des arguments de poids.

Accepter la notion de logique objective de la sexualité revient à prendre pour acquis le principe de finalité. Ici, je ne veux pas plonger dans les eaux visqueuses de la philosophie. Pour ma part je me fie à la froide évidence : il n’existe pas d’intention dans l’univers. L’univers n’a pas de début ni de fin. Par conséquent le principe de finalité ne pourrait s’appliquer à un système qui n’a pas de fin. L’univers se transforme ad vitam aeternam. La vie, l’humanité, l’esprit sont des apparitions fortuites et ponctuelles sans la moindre importance sur l’échelle cosmique.

De plus, accepter la notion de logique objective de la sexualité telle que proposée suggère que ce modèle est le seul acceptable ou concevable. Hors c’est là où le bât blesse. L’hétérosexualité a été utile dans le passé. L’humanité en a eu recours pour assurer la survie de l’espèce. Mais les temps ont bien changé et la reproduction dans un monde surpeuplé n’a plus le même intérêt. Ce qui fut une qualité à une époque peut s’avérer une tare à une autre époque.


à suivre...


Dernière édition par microbius2 le Mer 2 Mar - 11:06, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Ven 24 Déc - 0:57

Le chef de l'Eglise belge dégaine encore contre les gays

Par Christophe Cordier jeudi 23 décembre 2010, à 15h02 | 1052 vues
Plus de: André-Joseph Léonard, Belgique


Jamais à court de petites phrases-chocs, l'archevêque de Belgique André-Joseph Léonard a encore réussi à heurter une de ses cibles favorites, la communauté homosexuelle, lors d'une audition parlementaire qui n'avait pourtant rien à voir avec ce sujet.

Mercredi, Mgr Léonard faisait face aux membres de la commission d'enquête parlementaire consacrée au scandale de pédophilie qui éclabousse l'Eglise de Belgique depuis le mois d'avril. Les députés lui ont posé de nombreuses questions afin de dégager des solutions pour éviter que de tels faits ne se reproduisent à l'avenir. Certains parlementaires sont restés sur leur faim, mais d'autres se sont dits satisfaits des réponses très claires apportées par l'archevêque.
«Si les enfants des familles homoparentales demandaient des indemnités?»
Mgr Léonard semblait donc avoir tiré les leçons de ses dérapages verbaux antérieurs. Mais il n'a finalement pas pu s'empêcher de franchir la ligne jaune en toute fin d'audition, alors qu'il était sous le feu de nombreuses questions concernant l'indemnisation des victimes. Refusant que l'Eglise prenne seule en charge ces frais, il a évoqué la création d'un fonds de solidarité alimenté notamment par l'ensemble des milieux de la société, notamment l'institution religieuse, mais aussi le monde médical, sportif... «parce qu'il y a un devoir de solidarité avec toutes les victimes, d'inondations, d'épidémies mais aussi d'abus sexuels». Cette phrase, mettant sur le même pied les victimes de la pédophilie et de catastrophes naturelles a déjà provoqué quelques grincements de dents sur les bancs parlementaires.

Mais ce n'était pas terminé. L'archevêque a ensuite mis en garde les députés contre les risques d'indemnisations forcées que pourraient connaître toutes les institutions. Que se passerait-il si, par exemple, «des études médicales disaient que les enfants conçus par procréation médicalement assistée sont plus vulnérables aux maladies génétiques», a demandé Mgr Léonard, avant d'ajouter, bien conscient de l'effet que provoquerait cette phrase: «Il y a aussi des gens qui font des études sur les séquelles psychologiques des enfants qui ont grandi en ayant deux papas ou deux mamans. Que va-t-il se passer s'ils demandent aussi des dédommagements?». Les propos ont fait hurler les députés, qui ont dénoncé une ironie déplacée, des comparaisons choquantes et une absence totale de prise de responsabilité. A la veille de Noël, Mgr Léonard n'a visiblement pas envie de faire la paix avec la communauté gay.


Nous avions ici au Québec un personnage du clergé qui partageait assez fidèlement les idées de ce Mgr Léonard. Le cardinal Ouellet. Ultra-conservateur. Anti-gay ; anti- avortement ; anti- féministe...
Je pense qu'il a été appelé à Rome. Comme on dit , bon débarras !
Il y a une blague qui a circulé à son sujet :

Que fait le pigeon? Il roucoule.
Que fait la perdrix? Elle glousse.
Que fait la corneille? Elle croasse.
Que fait le cardinal? Il radote.


**************
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Dim 2 Jan - 15:52

Salut ami Microbius,

J'aime assez ta manière de traiter de "notre" Mgr. Léonard, qui est quelqu'un de très controversé chez nous en Belgique, car bien avant son accession au Siège Archi-épiscopal, il était déjà rejeté par beaucoup dans son diocèse de Namur, une province belge.
Rome a jugé bon de le nommer, lui plutôt que n'importe lequel autre de ses confrères, et il faut y voir une confirmation de la tendance anti-progressiste de Rome, c'est évident.

L'Eglise est à contre-courant de l'évolution du monde moderne, c'est sûr, et cela pose certainement question pour bien des chrétiens... dont je suis d'ailleurs ! Croire en Dieu, oui, et même dans la belle histoire de Jésus, enfant-Dieu envoyé par le Père pour nous sauver, pourquoi pas.
Là où le bât blesse, c'est quand l'Eglise, ou plutôt les hommes qui la composent (car ce ne sont QUE des hommes qui, comme vous et moi peuvent se tromper, non ?) se mettent à proférer les horreurs que l'on dénonce aujourd'hui, en même temps que l'on ne fait PAS le procès des prêtres-pédophiles qui ont sévi en son sein, et qui entâchent tout le clergé qui, du coup, est regardé avec suspision à chaque fois qu'il s'adresse à un enfant, ou à peu près !

Là, ça devient grave, vous ne trouvez pas ?

Pris au premier degré, et en tant que chrétien, je peux entendre et même comprendre les dires d'un Mgr. Léonard, mais en même temps, je me rends compte qu'il ne peut plus être "reçu" que d'une minorité de plus en plus petite, hélas...

Je ne sais pas ce qu'en dira Léo, mais nous en avons déjà causé à l'occasion, et je crois qu'il sera du même avis que moi. Mgr. Léonard fait du tord à son institution, et par là discrédite les chrétiens qui, de plus en plus, demandent le "débaptême", néologisme sans doute, mais acte grave s'il en est à mes yeux !

Amitiés d'Alexandre
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Tony15 le Dim 2 Jan - 17:42

Houlà là... j'ai TOUT lu, et c'est bien intéressant tout ce que vous dites mais, me pose pas tant de questions moi : suis pédé, un point c'est tout !

Oui bon, c'est peut-être choquant à dire ainsi pour certains, mais moi si on me dit : "t'es pédé", je réponds : "oui, et alors, ça te dérange ?", eh bien y'en a jamais un qui ma dit oui ! lol, non mais !

Bon, je dis pas que vous avez pas raison hein, c'est pas ça, mais vous êtes à l'âge où on se pose trop de questions je crois, alors que pour les jeunes d'aujourd'hui c'est bien plus simple, et les gays sont beaucoup mieux acceptés que de "votre temps", désolé.
Bon, heureusement qu'on est pas en Iran, d'accord, car là ils en sont encore au moyen-âge, mais ici ça va : on a évolué, Dieu merci !

Bonsoir les papys, je vous aime bien tous !
Bisous de Tony
avatar
Tony15

Messages : 121
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Lun 3 Jan - 12:46

Salut Tony

C’est une bonne chose
«que pour les jeunes d'aujourd'hui c'est bien plus simple, et les gays sont beaucoup mieux acceptés que de "votre temps", désolé.
»
Il ne faudrait pas oublier cependant que le confort relatif de la génération actuelle est le résultat des combats et de la détermination des générations précédentes.

Aussi, les gains sont ponctuels et réversibles. J’ai de mauvais pressentiments pour les choses à venir. Même si on est parvenu à atténuer l’influence négative du catholicisme, il faut voir l’expansion de l’Islamisme d’un œil inquiet.
Je ne comprends pas comment tant de gens à notre époque se laissent encore laver le cerveau par tous ces faux prophètes, évangélistes, Imams à la con qui prétendent avoir une ligne privée avec leur dieu. C’est aberrant ! Souhaitons pour la Nouvelle Année…
ahh! puis j’suis tanné de souhaiter. Faudrait pas que tous ces cons attendent que je me fâche parce que ça va faire dur…y’en a qui vont prendre leur trou…
hummm...

Bonne année, mon Tony

*****************
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Jeu 6 Jan - 6:55

Bonjour les amis,

Tu as raison, Microbius, quand tu dis à Tony qu'il ne faut pas oublier que :
"Il ne faudrait pas oublier cependant que le confort relatif de la génération actuelle est le résultat des combats et de la détermination des générations précédentes." ...comme tu dis avec raison.
Mais par ailleurs, je comprends que Tony vive avec son temps, qui est aussi un peu celui de l'insouciance, ne l'oublions pas.

Par ailleurs, je te rejoins tout à fait dans ta crainte de la montée de l'islamisme radical un peu partout, et en Europe en particulier : sous prétexte de "rassemblement familial", on a vu déferler sur l'Europe une véritable invasion "pacifique" ces dernières décennies. Comme cela s'est fait "en douce", nous sommes à présent complètement "englués" dans cette situation inextricable qui est celle d'aujourd'hui.
Là, tu as raison encore en disant à Tony de se méfier d'une attitude qui pourrait changer à nouveau à l'avenir envers les gays : c'est un danger réel si l'islamisme s'installe plus encore et continue à se radicaliser.
Car ce n'est pas tant la religion islamique qui est dangereuse, ce sont les radicaux qui la pratiquent qui le sont : il n'y a qu'à voir les Talibans et leurs agissements pour comprendre cela. De même, en Iran, on pend les jeunes comme Tony, tout simplement !

Dans quel monde vivons-nous ?
C'est hélas la dure réalité du monde d'aujourd'hui : d'un côté, la mondialisation de la finance à la recherche de plus en plus de profits, et de l'autre, la montée du (des) radicalisme(s) religieux.

Le monde s'installe sur un baril de poudre !!!

Amitiés d'Alexandre

avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Jeu 6 Jan - 15:19

Salut

Le monde s’installe sur un baril de poudre.
C’est une image explosive ! Et je ne pense pas qu’on puisse éteindre la mèche qui brûle.

Tony fait bien de profiter de sa jeunesse. Je suis tout à fait heureux pour lui et jamais je ne penserais à lui reprocher son insouciance. Mon commentaire visait seulement à lui rappeler que d’autres avant nous se sont battus pour changer les mentalités et qu’il ne faut pas baisser la garde parce que les forces contraires n’abandonnent jamais, elles.

Un de mes ex-confrères de Collège mène une campagne tous azimuts contre l’Islamisme. Tu as bien décrit leur façon sournoise de s’incruster dans un pays. Lorsqu’ils sont assez nombreux ils tentent d’imposer leurs lois. Ça commence par des détails, de petits accommodements ‘’raisonnables ‘’ puis ils veulent asseoir des tribunaux islamiques pour appliquer la charia. Notre tolérance leur sert pour mettre en place les outils de leur intolérance.


Je ne connais pas vraiment l’Islam mais mon opinion des religions en général n’est pas très positive. Elles sont figées sur d’autres époques. Lapider des gens, couper les mains des voleurs sont des pratiques d’un autre âge qui nous semblent aujourd’hui des actes barbares.
Alors si nous, en Occident, nous avons pu mettre au pas nos fanatiques religieux, pourquoi eux ne le peuvent-ils pas. Je crois que c’est là que nous devrions agir. Mettre la pression sur les modérés pour qu’ils silencent leurs fanatiques.
Sinon, dehors toute la gang !

Il va bien falloir que la raison prévale sinon on peut envisager les pires scénarios, c'est sûr...

bien le bonjour



Dernière édition par microbius2 le Mer 2 Mar - 11:08, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Dim 9 Jan - 12:33

C'est tout à fait ça, Microbius ! Avec toi je crains que les islamistes fanatiques que l'on connaît un peu partout s'imposent, à la longue, à force de petites victoires ici et là...
Chez nous, en Belgique, il y en a déjà des centaines de milliers qui sont installés, et... ils arrivent encore par centaines et milliers !
Déjà, également, ils sont partout installés dans la politique, ayant pris notre nationalité (sans perdre celle d'origine, bien sûr !) pour moi profiter du système, bien souvent.

Il faudrait presque être heureux du fait que Al Qaeda existe ! Oui, je sais, c'est gros, mais le fait qu'ils existent nous montre vers quoi, en fait, veux aller cette "religion" (j'ai même du mal de l'appeler ainsi) qui est une religion violente et qui est conquérante : tout ce qui ne croit pas en Allah doit mourir : c'est écrit dans leur fameux Coran, comme tant d'autres atrocités ! Il faut le lire pour savoir, c'est fou...

Oui, l'homosexualité et ce qu'elle représente de tolérance chez nous devra bien se tenir à l'avenir, car c'est là son plus grand ennemi : l'intolérance, et l'intolérance religieuse est la pire de toutes !

Amitiés d'Alexandre
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Léopold42 le Dim 9 Jan - 12:58

Admin a écrit:
Je reviens à la charge avec des arguments de poids.

Accepter la notion de logique objective de la sexualité revient à prendre pour acquis le principe de finalité. Ici, je ne veux pas plonger dans les eaux visqueuses de la philosophie. Pour ma part je me fie à la froide évidence : il n’existe pas d’intention dans l’univers. L’univers n’a pas de début ni de fin. Par conséquent le principe de finalité ne pourrait s’appliquer à un système qui n’a pas de fin. L’univers se transforme ad vitam aeternam. La vie, l’humanité, l’esprit sont des apparitions fortuites et ponctuelles sans la moindre importance sur l’échelle cosmique.

De plus, accepter la notion de logique objective de la sexualité telle que proposée suggère que ce modèle est le seul acceptable ou concevable. Hors c’est là où le bât blesse. L’hétérosexualité a été utile dans le passé. L’humanité en a eu recours pour assurer la survie de l’espèce. Mais les temps ont bien changé et la reproduction dans un monde surpeuplé n’a plus le même intérêt. Ce qui fut une qualité à une époque peut s’avérer une tare à une autre époque.


à suivre...

J'aime beaucoup ce que tu dis ici, ami Microbius. Cela montre un esprit éclairé et ouvert, ce que j'aime chez toi. Je suis assez d'accord quand à ce que tu dis de l'homosexualité ci-dessus, et c'est vrai qu'il y a assez d'habitants sur notre planète pour ne plus prendre le prétexte de la procréation pour interdire aux homosexuel(le)s de "vivre leur vie" et... leur sexualité, certes différente de l'hétérosexualité, mais somme toute tout aussi "défendable", si je puis dire.
Pour moi, du moment que deux êtres s'aiment et se respectent, pourquoi ne pas leur laisser vivre leur amour ?

Par ailleurs, je suis assez d'accord avec vos vues sur l'islam, à Alexandre et toi.

Amitiés de Léo
avatar
Léopold42

Messages : 177
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 74
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Sam 22 Jan - 0:05

Bonjour

Il ne faut pas se surprendre si la discussion dévie à l’occasion du sujet principal. La religion s’est posée en faiseur de morale et entre deux messages d’amour elle aime bien se distraire à matraquer quelqu’un. L’homosexualité a longtemps été une victime de choix sur laquelle on pouvait taper à tour de bras sous les applaudissements des fidèles. Mais les temps ont changé. On a appris à se défendre.

J’aimerais cependant revenir à la notion de répulsion que s’attire le rôle de l’anus dans les relations sexuelles. Je rappelle un paragraphe antérieur pour nous replacer dans le contexte.

…………..ressentir une répulsion vis-à-vis des choses du sexe n’est pas inconcevable. Le sexe est une affaire de cul et le cul, c’est sale, une région du corps que l’on cache. De plus, les organes génitaux sont, dans le cas du pénis et de la vulve, des organes d’expulsion de déchets organiques. Ce qui revient à dire que l’activité sexuelle est ni plus ni moins l’interaction de systèmes d’égouts. Alors quand l’ homo-sexualité introduit de surcroît l’anus dans les relations sexuelles, c’est le comble. L’urine, passe encore, mais la merde, ça non !

Donc la pratique de la sodomie et l’usage de l’anus dans la relation sexuelle constitue un des motifs populaires pour dénigrer l’homosexualité. ( Même si nous avons vu que la pratique n’est pas exclusive à l’homosexualité )

C’est possible aussi que la littérature gay contribue à répandre de fausses perceptions sur la nature réelle des rapports sexuels entre mâles. Par exemple , dans les histoires gays
il arrive souvent que les personnages font usage de leur langue pour lubrifier ou détendre l’anus du partenaire. ( anulingus ) ( rimming ) Même si je n’ai pas l’appui de statistiques ni de sondages, je soutiens que cette pratique est marginale. Très marginale. Si vous avez déjà goûté à de la merde, vous savez que le goût est intolérable. Sans parler de l’odeur répugnante. Oui, j’y ai goûté, bien que ce fut par accident. Alors fiez-vous à moi, la couleur peut se rapprocher mais ça n’a rien du goût du chocolat. Je présume donc que les hommes qui s’adonnent régulièrement à la pratique de la sodomie connaissent les produits lubrifiants disponibles sur le marché. En tout cas, pour ma part, si je n’ai pas un lubrifiant spécialisé je vais prendre de la margarine, de la graisse, du beurre, une crème à main mais certainement pas ma langue.
Il ne faut pas oublier non plus que cette pratique comporte des risques sérieux pour la santé.

Mais la pratique existe, à n’en pas douter. L’anus est une zone érogène et une stimulation experte de la région peut entraîner une jouissance particulière.
Je peux aussi le concevoir dans le SadoMasochisme, pour humilier, par exemple.


à suivre...


Dernière édition par microbius2 le Mer 2 Mar - 11:09, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Tony15 le Jeu 27 Jan - 14:39

C'est intéressant tout ce que je lis ici, mais tu sais, Microbius, je ne pense pas qu'on pense "pipi-caca" quand on fait l'amour, si ? Moi avec mon partenaire Artur, on s'aime et on se pose pas de question : on fait ce qui nous passe par la tête je pense, dans le "feu de l'action" comme on dit, lol !

bisous de Tony
avatar
Tony15

Messages : 121
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Mar 8 Fév - 13:44


Salut Tony et toute la planète Terre

Un dicton veut que «les goûts et les couleurs ne sont pas à discuter.» Par conséquent, les préférences en matière de pratiques sexuelles ne sont pas discutables. Ceci dit, dans mes préférences à moi, l’anulingus ( contact oral-anal ) est hors de question. Il y a une limite que je ne veux pas franchir peu importe l'intensité du feu de l’action. Ce n'est pas une question de morale mais plutôt de dédain.

Il faut toujours garder à l’esprit que le sexe est bien le fun mais ….qu’il est un vecteur important de transmission de maladies. Mentionner les risques associés à certains comportements ne relève aucunement de la morale mais vise plutôt à informer et protéger la santé des gens.
D'ailleurs, ces précautions visent tout le monde et pas seulement les homos. Si les pratiques homosexuelles sont plus à risque vu le rôle de l’anus dans les relations, il faut alors redoubler de prudence.

Si on veut profiter longtemps d'une vie sexuelle agréable… il faut éviter la maladie.

Bon, ce sujet pourrait faire l’objet d’une discussion plus poussée mais je vais laisser aux campagnes de préventions des maladies transmises sexuellement le soin de renseigner la population sur les risques associés aux pratiques sexuelles. En autant que ces campagnes ne se fassent pas sur le dos des homos comme ce fut le cas pour le SIDA


à suivre


Dernière édition par microbius2 le Mer 2 Mar - 11:10, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Gaikoala le Ven 11 Fév - 9:53

Tu as bien raison en ce qui concerne ton dernier paragraphe, Roland !
(le reste aussi d'ailleurs !)

Mais c'est vrai qu'en matière de sexualité, les goût et les couleurs se discutent difficilement. Moi non plus, en vrai, je ne suis pas pour ces contacts un peu trop intimes, dont tu parles, sauf peut-être entre deux amants "réguliers" et fidèles, ce qui permet plus de risques sans doute.

Beau sujet !
Amitiés d'Alexandre
avatar
Gaikoala

Messages : 150
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 69
Localisation : Belgique

http://gaikoala1.multiply.com/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Sam 26 Fév - 21:24

Je suis tout à fait d'accord, Alex. Des amants de longue date, et fidèles, n'ont pas à s'inquiéter de transmettre des maladies de ce genre à leur partenaire. Aussi je ne condamne aucunement la pratique à laquelle je fais référence. Il ne s'agit que de mon opinion personnelle.

La nature

Notez que les pourfendeurs de l’homosexualité ont souvent recours à la «nature» pour étayer leurs arguments. Qui n’a pas entendu l’expression «contre nature» dégainée avec mépris envers l’homosexualité ?
Mais ça veut dire quoi, être« contre nature». D’après moi une chose ou un geste contre nature ne peut pas exister dans la nature. Par exemple, les vêtements n’existent pas dans la nature. Quelqu’un a-t-il déjà vu un orignal avec une tuque ou un ours avec une paire de mitaines pour se réchauffer ? Donc se vêtir est un geste contre nature.
Par contre l’homosexualité existe bel et bien dans la nature. Les zoologistes ont dénombré à ce jour la présence de l’homosexualité chez 450 espèces du règne animal. Donc c’est un phénomène naturel. Pas aussi répandu que l’hétérosexualité, je vous l’accorde, mais tout aussi naturel.

***************
Un petit ajout pour fermer le dossier.
Le terme «contre nature» n’a aucun intérêt scientifique. Dans le discours moral, il sert surtout à attaquer l’homosexualité. Pourtant il y a bien des gestes qui pourraient convenir à ce terme sans aucun rapport avec la sexualité. Le plus bel exemple que j’ai entendu est «empêcher un enfant de jouer, de s’amuser»
. Cet exemple nous donne le sens exact de l’expression «contre nature». C’est simple. C’est empêcher la nature de s’exprimer.

************
Ceci étant dit, c’est quoi la grosse affaire avec la «nature» ? La nature fait-elle si bien les choses ?
Pourquoi alors la survie même d’une espèce dépend justement de son habileté à se protéger contre la nature ? Pour survivre l’homme a dû se protéger des bêtes sauvages, du froid, des volcans, des tremblements de terre, des ouragans, des microbes, des maladies. Se protéger……de la nature, quoi !
En plus, combien de fois la nature a menacé la survie même des espèces ? Combien de fois la vie animale a failli disparaître complètement de la surface de la terre à cause de phénomènes naturels.
Alors, faire de la nature un modèle à suivre en toutes choses !!! Je vous arrête. Entendons nous : la nature c’est bien beau...sur les cartes postales.

La reproduction aussi, telle que pratiquée entre un mâle et une femelle, est un acte naturel. Cela en fait-il pour autant le seul modèle concevable ou acceptable ? Ou même le meilleur modèle
?


À suivre…


Dernière édition par microbius2 le Mer 2 Mar - 11:14, édité 6 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Tony15 le Dim 27 Fév - 11:23

microbius2 a écrit:

[i][color=yellow]La nature

Notez que les pourfendeurs de l’homosexualité ont souvent recours à la «nature» pour étayer leurs arguments. Qui n’a pas entendu l’expression «contre nature» dégainée avec mépris envers l’homosexualité ?
Mais ça veut dire quoi, être« contre nature». D’après moi une chose ou un geste contre nature ne peut pas exister dans la nature. Par exemple, les vêtements n’existent pas dans la nature. Quelqu’un a-t-il déjà vu un orignal avec une tuque ou un ours avec une paire de mitaines pour se réchauffer ? Donc se vêtir est un geste contre nature.
Par contre l’homosexualité existe bel et bien dans la nature. Les zoologistes ont dénombré à ce jour la présence de l’homosexualité chez 450 espèces du règne animal. Donc c’est un phénomène naturel. Pas aussi répandu que l’hétérosexualité, je vous l’accorde, mais tout aussi naturel.

J'aime beaucoup ce que tu dis là, Microbius, car parfois on aurait l'impression d'être bon pour les musées ! Mais quoi, je m'en fous personnellement ! Mais merci pour ces arguments-là qui me serviront si on m'attaque (ça arrive quand même parfois à l'école, lol !).

Bisous de Tony
avatar
Tony15

Messages : 121
Date d'inscription : 31/10/2010
Age : 24
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Mar 24 Jan - 12:21

D'accord, venons-en donc à la question de la reproduction. Avez-vous remarqué, tout échange sur l’homosexualité se termine en général par l’argument massue de la procréation, lancé comme un point final à la discussion : les homos ne peuvent pas se reproduire.
Ah vraiment ? On nous prends décidément pour des cons !
La déception répandue consiste justement à prétendre qu’il n’y a qu’un seul modèle…la méthode naturelle de faire des enfants.
Et la notion de logique objective de la sexualité telle que proposée suggère que ce modèle est le seul acceptable ou concevable.
Or, c’est très facile d’imaginer d’autres arrangements, d’autres modèles et qui n’auront rien à envier à la méthode naturelle, bien au contraire.
Car une société 100 % homosexuelle peut très bien se reproduire. Et de façon plus ordonnée que les hétérosexuels.

Au cas ou personne ne l’aurait remarqué, la reproduction chez la race humaine (les hétéros ) est un fiasco monumental. Aucun contrôle. Comme si faire des enfants était un droit inaliénable. Je trouve aberrant qu’on ait besoin de permis pour toutes sortes de choses banales mais lorsqu’il s’agit de mettre des enfants au monde , c’est le «free for all». Le résultat est prévisible. Des enfants abandonnés, négligés, maltraités, massacrés. Et quand il y en a trop qui traînent dans les rues, on créé des escadrons de la mort comme au Brésil (entre autres) pour les éliminer. Après on fornique pour en faire d’autres.
Et on a le culot de faire la morale.

Vous me direz que je généralise, que l’Occident contrôle bien les naissances et traite relativement bien sa progéniture. Oui, si on fait abstraction de tout jugement sur la pratique d’éliminer les enfants avant qu’ils naissent. Des millions d’avortements par année, ce n’est pas banal. C’est un contrôle des naissances très discutable.
Pour ma part l’avortement est un meurtre. Mais c’est un autre débat.

Selon l'Église Catholique, les techniques de procréation médicalement assistée, lorsqu'elle font appel à un donneur (fécondation hétérologue) « lèsent le droit de l'enfant à naître d'un père et d'une mère connus de lui et liés entre eux par le mariage »12. L'Église catholique est également opposée à la fécondation homologue (sans donneur extérieur au couple) à cause de la dissociation entre la sexualité au sein d'un couple marié et la procréation13.

On le voit, l'église essaie de fermer tous les angles pour limiter la procréation à un acte précis qui convient à sa doctrine. Eh bien j’ai de mauvaises nouvelles, les fondamentalistes, traditionalistes et les «istes » de tous poils devront en prendre leur partie, le monde change. Les enfants de demain naîtront peut-être dans un bocal sur un meuble du salon dans une sorte de matrice artificielle remplie de liquide amniotique ou je ne sais quoi. Un aquarium où on pourra surveiller la croissance du fœtus jour après jour.. Ou encore on commandera les enfants sur e-Bay. Qui sait ? Rien n’est écrit d’avance.

voir page suivante....


Dernière édition par microbius2 le Lun 9 Déc - 14:48, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 975
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum