Derniers sujets
» Trump et la Corée du Nord
Mer 5 Juil - 13:06 par microbius2

» Cauchemar de la page blanche
Sam 24 Juin - 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Sam 24 Juin - 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

» P O E S I E
Dim 4 Juin - 17:18 par Léopold42

» Mourir pour mourir
Dim 4 Juin - 17:15 par Léopold42

» Souvenirs souvenirs
Dim 4 Juin - 17:11 par Léopold42

» C'est quoi un blog ?
Dim 4 Juin - 11:32 par Léopold42

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


L'homosexualité

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Jeu 6 Déc - 15:11

Bonjour

Un article lu dernièrement me donne un peu l'espoir que l'Islam est récupérable. J'en parlais plus haut et je cite :

Alors si nous, en Occident, nous avons pu mettre au pas nos fanatiques religieux, pourquoi eux ne le peuvent-ils pas. Je crois que c’est là que nous devrions agir. Mettre la pression sur les modérés pour qu’ils silencent leurs fanatiques. Sinon, dehors toute la gang !

Cet article :
http://journalmetro.com/opinions/autrement-dit/202519/islam-sexualite-feminine-et-homosexualite/
parle de militants musulmans qui font bouger les choses. D'abord au Maroc ou on tente d'instruire les femmes sur leurs droits à travers des pièces de théatre. L'autre développement provient de Paris où un musulman homosexuel a ouvert une mosquée accessible à tous, autant hommes que femmes, homos, transgenres, etc...

Un article qui parle des différents mouvements qui résistent à un Islam rigoriste.


Dernière édition par microbius2 le Sam 29 Déc - 13:25, édité 1 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 976
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Sam 29 Déc - 13:18

Est-ce que c’est meilleur avec une fille ou avec un garçon ?

La question fait surface à l’occasion dans les discussions sur le sujet.

Je conviens à l’avance que cet exercice ne fait pas beaucoup de sens puisque c’est toujours meilleur avec la personne qu’on aime. On est d’accord là-dessus ? Ça me surprendrait, les consensus sont rares ! Mais, pour le fun, prenons la chose d’un point de vue strictement anatomique.  

1. D’un côté on a les organes sexuels mâles et femelles. Ils s’emboîtent harmonieusement et provoquent un réflexe mutuel de plaisir. La nature a ainsi fait les choses.
(J’arrête tout de suite ceux qui vont pointer une intention divine derrière l’apparente logique de la nature. Il n’en est rien. Dans la nature les mécanismes les mieux adaptés survivent. Et le plaisir est un mécanisme de survie.)
Mais revenons à l’anatomie. Je disais que les organes sexuels mâles et femelles s’emboîtent harmonieusement. Par contre l’anus n’est pas un organe de reproduction.  Dans l’acte de sodomie il sert d’orifice de substitution.
Donc si on s’intéresse seulement aux organes en présence, d’un point de vue strictement anatomique, je dirais que les organes des sexes opposés sont mieux adaptés pour les relations sexuelles.
Je donne un point à l’hétéro.
On ne devrait pas en conclure trop vite que la sodomie est un pis-aller faute de mieux. La pratique jouit d’une indéniable popularité, même chez bon nombre d’hétéros.
2.
Lors d’un reportage à la télé j’ai remarqué que les singes copulent par l’arrière. Je ne sais pas quand les couples ont commencé à le faire par devant. À mon idée la pratique s’est répandue quand les premiers humains se sont regroupés en tribus organisées. La maîtrise du feu et surtout le développement de l’agriculture a permis la formation de communautés stables moins dépendantes de la chasse. Dès lors des couples se sont unis pour fonder des familles plus nombreuses. La stabilité des unions a favorisé le raffinement du plaisir dans l’accouplement, l’exploration sexuelle et la notion d’amour envers une personne en particulier. La relation de face a introduit une dimension d’intimité dans les relations sexuelles, un contact plus personnel, un contact amoureux.  

Je dirais que la relation de face est une nette amélioration sur le coït des primates qui se pratique par l’arrière, un contact quasi anonyme.
La sodomie se pratique en général par l’arrière. On peut aussi le faire de face entre hommes mais ça implique une contorsion pas tellement confortable.

Je me vois contraint de donner un deuxième point à l’hétéro.

Il semble bien que les hétéros l’emportent sur toute la ligne.
Pas tout à fait.

3.

Dans le coït vaginal l’homme est le pénétrateur. La femme tient le rôle passif. Les positions peuvent varier mais invariablement l’homme pénètre la femme. Jamais il ne se fait pénétrer.
Par contre, deux mâles peuvent alterner les rôles.  
D’un point de vue strictement anatomique le contact de deux hommes offre une option qui n’existe pas chez les sexes opposés.
D’aucuns diront que de toute manière ils ne veulent pas se faire pénétrer. Désolé mais l’argument est irrecevable. On s’intéresse ici seulement aux options que l’anatomie peut offrir.
Un homme peut avoir un orgasme juste à se faire sodomiser. C’est différent de l’orgasme obtenu par la seule excitation du pénis.

Je donne ce point à l’homo.
******************
Je laisse la liste en suspens. Si je trouve d’autres points de comparaison, je poursuivrai cet exercice inutile.
Je le disais plus haut, le plaisir est avant tout dans la tête. Le cul ne sert qu’à matérialiser les fantasmes.
À mon idée, l’idéal serait qu’une personne puisse jouer sur les 2 tableaux. Prendre le meilleur des 2 mondes. Les vrais bisexuels sont très rares à mon avis. J’admets que j’aimerais bien en être capable.  

Le cas des aveugles !!!!
L’orientation sexuelle est un choix, disent certains.  J’en doute beaucoup.  À ce sujet, une question m’agace particulièrement : comment un aveugle de naissance en arrive-t-il à aimer un sexe plus que l’autre, c’est-à-dire à définir son orientation sexuelle? Pour moi la vue joue un rôle tellement important dans le choix de mon partenaire que j’ai peine à imaginer qu’on puisse fantasmer sur quelqu’un qu’on n’a jamais vu. Si une personne n’a jamais vu ni un homme ni une femme, pourquoi un sexe l’attirait-il plus que l’autre? L’odeur, la voix ? Ou bien c’est écrit d’avance, quelque part dans les gènes ? On ne sait pas. Pas encore.  
Mais le génome humain livre progressivement ses secrets. Un jour on trouvera certainement le rôle des gènes dans l’orientation sexuelle. Que se passera-t-il alors à supposer qu’on localise un gène responsable de l’orientation sexuelle? On peut l’imaginer.
avatar
microbius2
Admin

Messages : 976
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Mer 11 Déc - 12:46

En fin de compte, pourquoi, comment, où, quand, par qui, par quoi se décide l’orientation sexuelle?

Je n’en ai aucune idée. Une seule chose me semble certaine : que j’eusse été musulman, juif, indigent ou fortuné, j’aurais aimé les garçons. Et, rétrospectivement,  je n’aurais pas voulu qu’il en soit autrement. Je n’affirme pas pour autant que l’orientation sexuelle est innée (  je ne le sais pas ). Une chose est sûre,  l’attraction pour l’un ou l’autre sexe est décidée trop tôt pour qu’il s’agisse d’un choix. On ne peut pas sérieusement s’attendre à ce qu’un enfant de 4 ou 5 ans décide de son orientation sexuelle. Et pourtant à cet âge-là, c’est déjà fait.

L’environnement peut-il y changer quelque chose? J’en doute fort. Car alors pourquoi mes frères ne sont pas des homos ? Nous avons évolué dans des environnements identiques. Nous avons tous eu la même mère, nous avons chacun à notre tour tété ses seins, senti son odeur. Elle a déversé sur chacun de nous, tour à tour et sans discernement des torrents d’amour maternel. Alors pourquoi moi je serais un fif*** et pas eux ? La raison est limpide dans mon esprit, j’étais un bébé fif et c’est tout. Rien n’aurait pu altérer le cours du destin…

D’ailleurs, c’est un peu déroutant d’entendre des gens (des hétéros surtout) supposer que l’orientation sexuelle soit un choix. C’est bizarre parce qu’eux-mêmes n’ont pas le choix d’être ce qu’ils sont. À moins d’être bisexuels. Des cas rares…
*** fif : homo, tapette, pédale
**********
avatar
microbius2
Admin

Messages : 976
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Léopold42 le Mer 1 Jan - 13:28


Je crois comme toi, Microbius, que l'homosexualité n'est pas un choix mais un fait, tout comme l'est le gaucher par rapport au droitier. Là non plus cde n'est pas un choix : on naît gaucher ou droitier, et on naît hétéro ou homo de la même façon.


Bien sûr, il y a des tas de "gauchers contrariés", que l'on a forcés à être droitiers pour "faire comme tout le monde", et pour la facilité de certains instruments parfois.  De la même façon, il y a pas mal d'homos contrariés, pour les obliger à "rentrer dans le rang" de la "normalité"... ou de la loi du plus grand nombre !


Dans un cas comme dans l'autre, heureusement, la société actuelle change : on laisse les gauchers s'exprimer en tant que gauchers et on commence à tolérer les homos, leur permettant même le mariage entre eux dans certains pays.


N'est-ce pas là une belle évolution ?
avatar
Léopold42

Messages : 177
Date d'inscription : 11/09/2010
Age : 74
Localisation : Belgique

http://msn-handicap.1fr1.net/

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  microbius2 le Jeu 2 Jan - 0:11

Salut Léo

Ta comparaison est excellente. D’ailleurs j’ai parfois entendu des gens dire qu’ils sont «gauchers»  plutôt que gays.  Une façon de s’affirmer sans prononcer le mot, un coming out indirect.

Ces enfants que l’on forçaient jadis à écrire de la main droite parvenaient à le faire pour éviter la punition. De même, certains garçons ( et des filles) parviennent à renoncer à leur penchant pour «rentrer dans le rang», afin d’ éviter l’humiliation et le rejet mais tôt ou tard il y a un prix à payer.

À l’école je me pratiquais à écrire de la main gauche. On peut devenir habile même si ce n’est pas notre côté naturel. J’hésite cependant à faire un parallèle avec la sexualité. Pour avoir des relations avec un ou l’autre sexe, il faut pouvoir faire une séparation entre le sexe et l’amour. Pour moi les deux sont liés.

Au fond on est tous différents. Par commodité  on classe les gens dans deux sections, hétéro ou homo, mais c’est beaucoup plus compliqué que ça quand on entre dans les détails.

a+












avatar
microbius2
Admin

Messages : 976
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: L'homosexualité

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum