Derniers sujets
» éducation maison
Sam 5 Aoû - 12:36 par microbius2

» Trump ne veut pas soutenir les terroristes
Mar 1 Aoû - 17:12 par microbius2

» Trump et la Corée du Nord
Mer 5 Juil - 13:06 par microbius2

» Cauchemar de la page blanche
Sam 24 Juin - 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Sam 24 Juin - 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

» P O E S I E
Dim 4 Juin - 17:18 par Léopold42

» Mourir pour mourir
Dim 4 Juin - 17:15 par Léopold42

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Les disques magnétiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Les disques magnétiques

Message  microbius2 le Dim 3 Oct - 0:37

Bon, on a dit que des petits futés sont parvenus à figurer comment utiliser le magnétisme pour stocker des informations.

D’ailleurs, la technique la plus employée actuellement pour les mémoires auxiliaires est la couche magnétique déposée sur bande, ou disque (souple ou rigide). Cette technique permet de stocker un très grand volume d’informations à faible coût. Chaque grain de la couche se comporte comme un minuscule aimant élémentaire dont la polarisation peut être modifiée au moyen d’une tête de lecture/écriture. Un disque (ou une disquette) magnétique est divisé en pistes concentriques et en secteurs (segments d'un cercle). Ce qui permet de donner une adresse précise à chaque information et de la retrouver très rapidement c’est l’accès direct. Un disque dur est en fait composé de plusieurs surfaces d’enregistrement. La disposition des têtes d’écriture/lecture permet d’accéder très rapidement à la totalité des surfaces d’enregistrement.

*Voir Correction dans un sujet plus loin ici



La technologie pour construire un disque CD est carrément stupéfiante. On parle ici de trous ( cuvettes) et de bosses minuscules ( microscopiques ) alignées sur une spirale continue de quelque 5000 m ( ce qui représente plus de 20000 révolutions du disque ). Juste pour vous épater, les cuvettes sont des dépressions inférieures à 2 microns en profondeur, une largeur de 0.5 microns et se suivent par incrémentations de 0.278 microns, comme la longueur d’un bit sur la couche d’informations du disques. Et comme si ce n’était pas suffisant, ça tourne à une vitesse folle. Malgré tout la tête de lecture a le temps de tout lire les informations.
Vous êtes perdus ? Non !! Moi, si… Alors chapeau aux techniciens mais je n’entrerai pas dans les détails de peur de bousiller les neurones qui me restent. De toute façon c’est secondaire. On veut seulement avoir une idée globale de la technologie. Le principal c’est qu’on a compris que les informations sont encodées dans des cuvettes brûlées dans la couche d’aluminium d’un disque compact. Un CD.
Alors maintenant, la seule énigme qui reste c’est comment une banale cuvette peut transmettre l’information? C’est ici qu’on doit parler du code binaire.
avatar
microbius2
Admin

Messages : 978
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum