José Ramallo travaillait dans l’arrière-boutique lorsque le malfaiteur a braqué son arme sur lui et a exigé qu’il lui donne le demi-porc qu’il était en train de désosser. "Je suis venu voir ce qu’il se passait car j’entendais des cris. J’ai entendu 'Donne-moi le porc ou je te flingue', c’est là que je me suis rendu compte qu’on était en train de se faire braquer", a témoigné ….