Derniers sujets
» Syrie. L'ultime élégance des coupables et des perdants.
Jeu 9 Nov - 9:52 par microbius2

» les touristes et les ''cars''
Mar 3 Oct - 9:32 par microbius2

» éducation maison
Sam 5 Aoû - 12:36 par microbius2

» Trump ne veut pas soutenir les terroristes
Mar 1 Aoû - 17:12 par microbius2

» Trump et la Corée du Nord
Mer 5 Juil - 13:06 par microbius2

» Cauchemar de la page blanche
Sam 24 Juin - 15:42 par microbius2

» Macron et la politique extérieure
Sam 24 Juin - 9:07 par microbius2

» Intrication quantique
Dim 18 Juin - 21:46 par microbius2

» Vilain petit Qatar
Mer 7 Juin - 17:21 par microbius2

Bibliothèque

Livres et auteurs

      (compilation)

 

http://i74.servimg.com/u/f74/13/73/35/49/th/chien210.gif 

en construction


Macron et la politique extérieure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

default Macron et la politique extérieure

Message  microbius2 le Sam 24 Juin - 8:56

Commentaire:

Ma foi, Macron me surprend par son jugement et sa sagesse. J'avais trouvé Hollande tellement niais dans sa politique extérieure. Son entêtement sur Assad l'a aveuglé. Bref Hollande n'était pas très futé et à plat ventre devant Obama. C'est à peu près temps qu'un dirigeant intelligent dise les choses comme elles sont.

Le seul tort que je donne à Macron dans son analyse est de poser des lignes rouges car c'est juste une invitation aux terroristes de monter une mise en scène d'attaque chimique pour blâmer le régime et provoquer une intervention extérieure. Il devra maintenant se montrer assez fort pour résister aux pressions extérieures, notamment des USA qui veulent continuer à semer la pagaille et renverser Assad pour mettre une de leurs marionettes à sa place. 

http://maghrebemergent.com/actualite/internationale/75055-syrie-libye-macron-tourne-le-dos-au-neo-conservatisme-importe-de-sarkozy-et-de-hollande.html

Extraits :

Le président français, Emmanuel Macron a clairement affiché sa différence avec ses prédécesseurs sur le dossier syrien et a qualifié d'erreur la participation de la France à la guerre en Libye.

Sur la Syrie, Macron a réfuté le préalable du départ de Bachar al-assad qui a été au coeur de l'action diplomatique française et il l'a justifié. « Le vrai aggiornamento que j’ai fait sur ce sujet est que je n’ai pas énoncé que la destitution de Bachar Al-Assad était un préalable à tout, car personne ne m’a présenté son successeur légitime », a affirmé Emmanuel Macron.

Pour lui, la priorité en Syrie est la "lutte absolue contre tous les groupes terroristes. Ce sont eux, nos ennemis. C’est dans cette région qu’ont été fomentés des attentats terroristes et que se nourrit l’un des foyers du terrorisme islamiste. Nous avons besoin de la coopération de tous pour les éradiquer, en particulier de la Russie. "

Le président français a insisté par ailleurs sur la "stabilité de la Syrie, car je ne veux pas d’un Etat failli.... La démocratie ne se fait pas depuis l’extérieur à l’insu des peuples. La France n’a pas participé à la guerre en Irak et elle a eu raison. Et elle a eu tort de faire la guerre de cette manière en Libye. Quel fut le résultat de ces interventions ? Des Etats faillis dans lesquels prospèrent les groupes terroristes. Je ne veux pas de cela en Syrie.".

*


Dernière édition par microbius2 le Sam 24 Juin - 9:22, édité 2 fois
avatar
microbius2
Admin

Messages : 980
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Macron et la politique extérieure

Message  microbius2 le Sam 24 Juin - 9:07

Commentaire :
Un journaliste en fait une analyse plus complète que la mienne.

http://www.mamafrika.tv/blog/syrie-le-realisme-et-les-verites-demmanuel-macron-rendent-furax-les-ennemis-de-la-syrie/

Extraits :

La crise syrienne persiste à cause des idéologies religieuses et des postures idéologiques. Dans le fond, la réalité est oublié. De manière volontaire, les protagonistes se contentant de rester sur leurs positions. En réalité, le peuple syrien est le dernier des soucis de ceux qui, d’entrée, sans même savoir ce qui se passait en Syrie ont réclamé mordicus le départ du président syrien Bachar al-Assad. Un préalable biaisé et fou..
On ne peut parler de real politik quand une personne fait une analyse froide sur la Syrie. Il s’agit simplement de vérité. Si le sempiternel mantra « Assad doit partir » avait fait florès dès le début, aujourd’hui, il fait psitt, c’est aussi parce que l’inculture crasse des dirigeants occidentaux fait leur faiblesse. Sns surprise, les vrais ennemis de la Syrie voient-là, un désaveu à la folie ambiante.

« Honte à la France », vraiment ? Emmanuel Macron met à mal les convictions et la mauvaise foi de certains. « Mes lignes sont claires (…) Un : la lutte absolue contre tous les groupes terroristes. Ce sont eux, nos ennemis. Nous avons besoin de la coopération de tous pour les éradiquer, en particulier de la Russie », déclare-t-il, soulignant les discussions constructives avec Vladimir Poutine lors de son passage à Paris fin mai.
avatar
microbius2
Admin

Messages : 980
Date d'inscription : 11/07/2009
Age : 69
Localisation : Québec

http://ecrire-pas-facile.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum